André Knoblauch est né le 17 mai 1938 à Anvers, en Belgique, dans une famille juive communiste. Il passe une adolescence heureuse et tranquille. Charlie et Irène, ses parents,  l’encouragent dans sa vocation.
  Il arrive à Paris en 1960 et s'inscrit au cours de Françoise Rosay. il choisit un pseudonyme et se tourne vers le personnage créé par Charlier et Paape, Jean Valhardy détective. Il décide alors de s'appeler André Valardy.
Il s'inscrit, en 1962, aux cours de René Simon.  En 1964, à la sortie du cours Simon,  Jacques Fabbri l'engage dans sa troupe et lui donne son  premier rôle dans La Grande Oreille.
  Après son passage chez Jacques Fabbri, Il est attiré par le cabaret.  Il joue ses premiers sketchs au cabaret L'Ecluse. Barbara le remarque  et lui propose de faire la première partie de son récital, à Bobino. C'est ensuite l'Olympia, en première partie de Michel Sardou, puis un gala à La Mutualité où Henri Lanoe le remarque à son tour et lui offre un rôle dans son premier film, Ne jouez pas avec les martiens.

 Il joue au théâtre, au cabaret, à la télévision et au cinéma. Un petit rôle dans L'Emmerdeur, d'Édouard Molinaro, puis il enchaîne dans le film de Nelly Kaplan, Papa les petits bateaux . En 1975, Edouard Molinaro lui offre le rôle du délégué syndical dans Le Téléphone rose.

  - 1 -